04 28 31 51 41
Merci ! Votre paiement a bien été pris en compte.
payplug

Vous allez recevoir une confirmation par mail dans quelques instants.
- Pensez à regarder dans vos spams si nécessaire -

Une facture vous sera également adressée par mail dans un délai de 48h maximum.
  • Pour tout report ou annulation de rendez-vous, appeler le 04 28 31 51 41, au plus tard 48h avant la date et heure fixée.
  • Au delà, des pénalités de remboursement peuvent s'appliquer, voir les Conditions Générales diu site.
  • Pour toute consultation au cabinet, merci de vous présenter quelques minutes avant l'heure fixée.
 
Besoin d'assistance ?
Vous pouvez écrire un mail à l'adresse suivante : [email protected] .

Avocat Albert TREVES au Barreau de Marseille
3.7
Avocat Albert TREVES au Barreau de Marseille 3.7
Albert Treves
2 juin, 2019, 12:47
DROIT DE REPONSE A UN DETRACTEUR FANTAISISTE : Monsieur David ABRAAMIAN, qui SE CACHE différemment sous le pseudonyme MOUCHARM ABR…(AAMIAN) et encore avec la lettre "M", outre le nom de SOAM MIKY, ainsi qu'au travers de son épouse prénommée MARINE, a réclamé à tort le remboursement de la somme de 180 € d’honoraires qui représente, en vérité, la contrepartie de quarante cinq minutes de consultation juridique afférente à ses déboires. Toute la mauvaise foi, qui transparaît dans ses déclarations fallacieuses et mal intentionnées avec la volonté de nuire, est utilisée sans vergogne, à ses propres fins, jusqu'à s'auto liker... Par décision sous référence CH3 18 102, en date à Marseille du 18 Octobre 2018, le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats, sur avis de la Commission des Honoraires, a statué au rejet de la réclamation portée par Monsieur ABRAAMIAN comme étant infondée. En effet, ce personnage fait visiblement partie d’une catégorie de la population qui se convainc, avec mythomanie, de ne pas avoir à payer de consultation et que l’avocat qui n’a pas effectivement pris en main une affaire n’est pas légitime à réclamer la rémunération de sa prestation intellectuelle qui consiste à informer le client sur ses droits et recours pour solutionner les difficultés objet de ses vives préoccupations. Une fois nantis des renseignements et l'orientation donnée à ses démarches à venir, il ne manque pas ensuite de les sous-estimer à dessein de " gratter " pour chercher à s'affranchir de la rémunération de la prestation juridique qui lui a été octroyée à sa demande. Il est donc à rappeler à Monsieur ABRAAMIAN que la consultation monopolise un temps qui n’est, quant au principe, pas gratuit en ce qu’il implique de la part du Conseil un investissement d’écoute et d’échange dans le cadre d’un entretien prolongé durant lequel des pièces sont examinées, si ce n’est même étudiées; explications et conseils étant livrés avec une orientation de défense privilégiée après un examen d’ensemble de diverses options. En matière de consultation juridique, nous sommes en présence d’une prestation moyennant une juste rémunération en contrepartie. Alors que le chèque dont il a été indûment réclamé restitution a nécessairement été remis spontanément et de plein gré après demande de l’avocat, le client perfide n’a pas eu d’autre prétexte, sorti de l’imagination, que d’alléguer, après coup, qu’au moment de la prise de rendez-vous par téléphone il a été annoncé la gratuité de la consultation; ce qui est éminemment inexact. Chacun sait que lorsqu'un client se déplace pour être reçu en Cabinet, c'est qu'il existe nécessairement un problème de fond qui ne peut en cela être discuté et réfléchit en quinze minutes seulement de consultation !... Monsieur ABRAAMIAN apparaît être de ceux qui s’autorisent à imaginer que l’avocat livre du vent en consultation et que sa prestation ne consiste donc pas en un travail rémunéré en contrepartie. A la vérité, cette personne a feint de confondre la notion de gratuité avec la déduction envisageable de l’honoraire de consultation lorsqu'un règlement amiable ou contentieux du litige est à mettre en œuvre moyennant un honoraire de traitement de dossier. A défaut pour le consultant de donner suite, quelques en soient ses propres raisons, l’honoraire de consultation demeure donc naturellement dû et encaissable. Le propos à l’issue de l’entretien a consisté à faire le geste auprès du client de lui annoncer que, compter tenu de ses hésitations à engager une procédure qui lui paraissait en définitive coûteuse eu égard ses propres moyens, la somme de 180 € ainsi acquittée serait par la suite déduite de l’honoraire global et forfaitaire qui lui a été soumis en vue d’entreprendre jusqu’à sa finalisation un contentieux judiciaire à conduire devant la juridiction compétente. A. TREVES (Translated by Google) RIGHT OF REPLY TO A FANTASY DETACTOR:             Mr. David ABRAAMIAN, who CACHE differently under the pseudonym MOUCHARM ABR ... (AAMIAN) and still with the letter "M", besides the name of SOAM MIKY, as well as through his wife named MARINE, claimed wrongly the refund the sum of € 180 in fees which represents, in truth, the counterpart of forty-five minutes of legal advice relating to his disappointments.              All the bad faith, which is reflected in his fallacious and ill-intentioned declarations with the will to harm, is shamelessly used, for his own purposes, to self-like ...              By decision under reference CH3 18 102, dated in Marseille on October 18, 2018, the President of the Bar Association, on the advice of the Commission des Fees, ruled against the claim made by Mr. ABRAAMIAN as unfounded.              Indeed, this character is obviously part of a category of the population who is convinced, with mythomania, not to have to pay for consultation and that the lawyer who has not actually taken in hand a case is not legitimate to claim the remuneration of his intellectual service which consists of informing the client of his rights and remedies to solve the difficulties that are the subject of his serious concerns. Once provided with information and the direction given to his future steps, he then fails to underestimate them with the intention of "scratching" to seek to free himself from the remuneration of the legal service that has been granted to him. at his request.                It is therefore necessary to remind Mr. ABRAAMIAN that the consultation monopolizes a time which is, in principle, not gratuitous in that it implies on the part of the Council an investment of listening and exchange within the framework of an extended interview during which pieces are examined, if not even studied; explanations and advice being delivered with a preferred defense orientation after a comprehensive review of various options.                      In terms of legal advice, we are in the presence of a benefit for a fair remuneration in return.                While the check for which he was unduly demanded restitution was necessarily surrendered spontaneously and voluntarily after request of the lawyer, the treacherous client had no other pretext, out of the imagination, than to allege afterwards, that at the time of making an appointment by telephone it was announced the free consultation; which is eminently inaccurate. Everyone knows that when a client travels to be received in Cabinet, it is that there is necessarily a problem of substance which can not be discussed in this and thinks in only fifteen minutes of consultation! ... Mr. ABRAAMIAN appears to be those who allow themselves to imagine that the lawyer delivers wind in consultation and that his performance does not therefore consist of paid work in return.                 In fact, this person has pretended to confuse the notion of gratuitousness with the conceivable deduction of consulting fees when an amicable or contentious settlement of the dispute is to be implemented with a processing fee. If the consultant fails to act, some are his own reasons, the consulting fee therefore naturally due and cashable.             The purpose of the interview was to make the gesture to the client to announce that, given his hesitancy to initiate a procedure that seemed to him ultimately expensive with respect to his own resources, the sum of 180 € thus acquitted would be thereafter deducted from the global fee and lump sum which was submitted to him to undertake until the finalization a judicial dispute to be brought before the competent jurisdiction.                                                                         A. TREVES
soam myki
5 mai, 2019, 9:34
je confirme avocat qui prend l argent et qui par la suite fait comme sa l arange... nul.nul nul. il fait passé l argent avant vos intérêt que vous avais déjà gracieusement payé !!!!! Attention!!!! Tous les autres commentaires son des faux aucun profil n existe!!!! (Translated by Google) I confirm the lawyer who takes the money and who afterwards does as his arange ... nul.nul no. he made money before your interest that you had already graciously paid !!!!! Warning!!!! All other comments are fake no profile exists!
Callista CAMUS
16 avril, 2019, 10:25
Maître Treves a fait un travail excellent et très remarquable pour mon dossier. F.V. (Translated by Google) Master Treves did an excellent and very good job on my file. F.V.
Liliane Cordier
21 février, 2019, 10:01
Je suis très satisfaite de l'accompagnement professionnel de maître Treves E.M (Translated by Google) I am very satisfied with the professional accompaniment of Master Treves E.M
Sylvie Loiseau
20 février, 2019, 9:39
Avocat professionnel et très consciencieux qui a toujours eu les meilleurs intérêts en tête pour ses clients. A.N (Translated by Google) Professional and very conscientious lawyer who has always had the best interests in mind for his clients. YEAR
Danielle Lacour
5 février, 2019, 11:49
Si vous avez besoin du soutien d'un avocat, je vous conseille sans hésitation maître Treves. M.C. (Translated by Google) If you need the support of a lawyer, I would definitely recommend Master Treves. M. C.
David Roussel
15 novembre, 2018, 12:27
C’est la première fois que je me tourne vers cet avocat et je suis très satisfait. H.A
Abraamian Marine
12 juin, 2018, 9:09
Avocat malhonnête ! honoraires exorbitant ! (Translated by Google) Dishonest lawyer! Exorbitant fees!
MOUCHARM ABR
12 juin, 2018, 9:05
C'est un ESCROC et VOLEUR!!! Il fait déshonneur à tous les avocats !!! Suite à notre conversation téléphonique par laquelle il m'a informé que la première consultation était gratuite j'ai pris rendez-vous avec lui. Lors de l'entretien, je lui ai exposé mon affaire, le rendez-vous a duré à peine 10 minutes, et il m'a informé que mon dossier était recevable et il m'a précisé ces tarifs. Je lui ai demandé, la somme me semblant exorbitant, un délai de réflexion. À la fin de l'entretien il m'a demandé de lui faire un chèque de 180€ lequel serait déduit de ses honoraires si je lui confiais mon affaire, et restituable dans le cas contraire. Je lui ai fait confiance et j'ai remis le chèque de 180€ . Après réflexion j'ai décidé de ne pas donner suite avec lui. Je lui ai appelé le jour même et je me suis déplacé à son cabinet pour récupérer toutes les pièces de mon dossier ainsi que le chèque. Il m'a rendu mon dossier mais pas le chèque au motif qu'il a travaillé sur mon affaire, ce qui n'est pas exact. Il m'a manipulé et il a été malhonnête envers moi. (Translated by Google) It's an ESCROC and THIEF !!! It is dishonorable to all lawyers !!! Following our telephone conversation, which informed me that the first consultation was free, I made an appointment with him. During the interview, I told him my case, the appointment lasted barely 10 minutes, and he informed me that my file was admissible and he told me these rates. I asked him, the sum seeming exorbitant, a period of reflection. At the end of the interview he asked me to give him a check for 180 € which would be deducted from his fees if I entrusted him with my business, and returned in the opposite case. I trusted him and I gave the check for 180 €. After reflection I decided not to follow up with him. I called him the same day and I went to his office to get all the pieces of my file and the check. He returned my file but not the check because he worked on my case, which is not correct. He manipulated me and he was dishonest to me.